Skip to content

Lightroom 5 : Quelques nouveautés qui ont capté mon attention

lr5splash

Quelques jours seulement depuis la sortie de la cinquième version du logiciel de traitement d’image Adobe Photoshop Lightroom (LR), j’ai pu expérimenter quelques-unes des nouvelles fonctions. Je dois l’avouer, plusieurs m’emballent beaucoup et certaines étaient attendues depuis longtemps.

Je vous présente ici mon top 3.

1. L’outil correcteur

L’un des points faibles de LR durant les quatre versions précédentes a été de pouvoir remplacer l’outil Tampon Duplication dans Photoshop. En effet, l’ancien Outil correcteur de LR n’était utile que dans le cas où vous deviez corriger de petits objets, n’ayant pas d’autres formes que circulaire. Pour plusieurs photographes, dont moi, cette lacune a souvent été la seule raison pour laquelle une image devait être ouverte dans Photoshop.

Le nouvel Outil correcteur remédie à cette situation et constitue en fait un mixte de l’ancienne version et de l’outil Tampon Duplication dans Photoshop. Une fois que l’outil est sélectionné, il fonctionne comme un pinceau plutôt que d’un simple correcteur circulaire, vous permettant d’enlever ou de modifier n’importe quel élément de votre image, peu importe la forme. Vous avez toujours l’option de duplication ou de correction.

Le nouvel outil correcteur prend la forme d'un pinceau plutôt que d'un pointeur.
Le nouvel outil correcteur prend la forme d’un pinceau plutôt que d’un pointeur.

Cet outil va plus loin puisqu’une nouvelle fonction connexe nommée Afficher les tons directes vous permet de facilement repérer les défauts indésirables dans une photo comme des poussières ou des taches présentes sur le capteur.

En cochant l'icône "Afficher les défauts", un masque apparaît, révélant les imperfections de la photo.
En cochant l’icône « Afficher les défauts », un masque apparaît, révélant les imperfections de la photo.

2. Les aperçus dynamiques

Ma gigantesque banque d’images n’est pas compatible avec la minuscule capacité du disque dur de mon portable. C’est pour cette raison que toutes mes photographies sont archivées dans un système de disques durs externes. Évidemment, lorsque que je suis à l’extérieur et que mes disques durs externes ne sont pas connectés à mon ordinateur, il est seulement possible de voir les aperçus de mes photographies. Cela m’a causé problème de nombreuses fois dans le passé, notamment lorsque je voulais avancer le travail alors que j’étais à l’extérieur.

La cinquième version de LR apporte une solution avec une nouvelle fonction appelée Aperçu dynamique. Celle-ci permet au photographe de sauvegarder une copie virtuelle de l’image, lui permettant d’appliquer des ajustements. Les changements sont automatiquement sauvegardés et sont appliqués à l’image originale dès que l’ordinateur est connecté au disque dur externe. Il ne suffit que de sélection la ou les image(s) et de cliquer sur l’icône « Image originale » pour qu’une fenêtre apparaisse et vous propose de créer un aperçu dynamique.

Apercu-2
Après avoir sélectionné l’image, vous pouvez générer un « aperçu dynamique » en cliquant sur cette icône.
Apercu-1
Une boîte de dialogue apparaîtra pour confirmer le tout.

3. L’outil Upright – ou Rectitude

Ce n’est pas tout le monde qui a les moyens et les besoins de s’acheter un objectif à bascule et décentrement (Tilt-Shift) afin de corriger les effets de déformation causés par la perspective. Il était possible par le passé de corriger le tout manuellement dans les versions antérieures de LR. La cinquième version va plus loin en ajustant automatiquement dans l’outil de Correction de l’objectif les lignes horizontales ou verticales inclinées, redressant même la ligne d’horizon. Notez qu’il est conseillé d’appliquer les profils d’objectifs pour obtenir un résultat optimal.

Upright
L’outil « Upright » ajuste automatiquement les lignes horizontales ou verticales inclinées, redressant même la ligne d’horizon. Il est conseillé d’appliquer les profils d’objectifs pour obtenir un résultat optimal.

Mention spéciale

J’aimerais accorder une mention spéciale à l’amélioration des outils de récupération des tons clairs et des tons foncés qui permettent d’aller encore plus loin dans le traitement d’un seul fichier RAW.

Pour conclure

Il est vrai que ce top trois est loin de faire le tour de ce qui est de nouveau dans LR5. Ce sont les éléments qui m’ont le plus frappé et qui me sont présentement les plus utiles. Il y a évidemment d’autres fonctions intéressantes comme le Filtre radial qui constitue une adaptation circulaire du Filtre gradué, ou encore le mode plein écran qui est davantage fonctionnel.

Si vous me posez la question à savoir si ça vaut la peine de mettre à jour votre version de LR, je vous dirais que si vous possédez une version antérieure à la quatrième, la cinquième comporte définitivement de bons avantages. Si en revanche vous avez la quatrième version, je suis un peu hésitant à vous pousser à l’achat. Si l’argent n’est pas un problème, vous trouverez probablement les nouvelles fonctions très intéressantes. Si ce n’est pas le cas, je vous conseille alors de bien évaluer vos besoins avant de dépenser plus de 80$ pour la mise à jour, ou 150$ dans le cas où vous n’aviez pas une version officielle.

Comme toujours vos commentaires et vos questions sont appréciés. N’hésitez pas à utiliser les espaces appropriés.

Articles récents

Commentaire ou questions ?

Be First to Comment

Leave a Reply

Vous aimez ce que vous lisez ?
Inscrivez-vous à l'infolettre pour être périodiquement tenu au courant des derniers articles !
Vous pourrez vous désabonner en tout temps. Aucune information vous concernant sera divulguée.