Skip to content

Catégorie : conseils et astuces

Trois conseils avant d’imprimer une image

Epson-Exemple

Je ne connais pas plus grande joie en photographie que d’imprimer mes images. Après tout le temps passé sur le terrain et devant l’ordinateur, l’impression est en quelque sorte l’aboutissement du travail artistique. Cependant, aussi gratifiant que puisse être une photographie bien imprimée, l’exercice peut être terriblement difficile et fâchant lorsqu’elle ne rencontre pas la vision du photographe. Et, croyez-moi, je commence à en connaître long sur les échecs ! Il y a heureusement quelques trucs qui peuvent être pris en considération afin de maximiser les résultats lors de l’impression. Sans trop entrer dans les détails, je vous en présente trois que je trouve particulièrement importants.

Leave a Comment

Trois ajustements dans Lightroom pouvant faire toute la différence dans la présentation de vos images

Quelque part entre La Pocatière et Saint-Jean-Port-Joli, à moins d'une heure de Québec.
Quelque part entre La Pocatière et Saint-Jean-Port-Joli, à moins d’une heure de Québec.

Peu importe si vous êtes de ceux qui passent beaucoup de temps ou non à traiter une image, il y a trois ajustements qui sont cruciaux à une présentation soignée d’une image. Ces modifications sont souvent oubliées ou mises de côté par les débutants, et même parfois par les plus avancés.

Leave a Comment

La règle du 500 : ou comment photographier un ciel étoilé

Image prise à 24mm avec une exposition de 20 secondes – Parc National de la Jacques-Cartier, Québec, Canada

Dans un billet écrit précédemment, je donnais un peu de théorie tout en fournissant quelques outils afin de calculer le temps nécessaire pour faire de longues expositions sans se casser la tête. Ces informations sont tout particulièrement utiles dans le cas où l’objectif est de faire des tracés d’étoiles qui nécessitent un temps d’exposition excessivement long.

Il pourrait toutefois arriver que le but soit tout à fait différent : l’intention pourrait être de capter le ciel étoilé comme l’oeil le perçoit, c’est-à-dire sans mouvement. La démarche sera dans ce cas différente de la première qui a été décrite. En effet, comme la Terre tourne, le ciel ne demeure pas fixe et c’est d’ailleurs ce phénomène qui est exploité lors de la création d’un tracé d’étoiles. Le problème ici est que la Terre tourne relativement vite de sorte que, tout dépendant de la longueur focale de l’objectif utilisé, ce phénomène sera rapidement visible. Comment alors connaître le temps d’exposition limite pour ne pas percevoir la rotation de la Terre ?

2 Comments
Vous aimez ce que vous lisez ?
Inscrivez-vous à l'infolettre pour être périodiquement tenu au courant des derniers articles !
Vous pourrez vous désabonner en tout temps. Aucune information vous concernant sera divulguée.